Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
29.07.2015
gel antibactérien et papier avec BPA: ne pas s'en laver les mains!

Le gel antibactérien, mis en cause dans l’augmentation accrue de la résistance des bactéries, est aujourd’hui soupçonné de favoriser l’absorption cutanée du bisphénol A, perturbateur endocrinien. Pour faire court, dans la catégorie des gestes à éviter on peut ajouter : lavage avec de l’antibactérien et contact avec du papier thermique contenant du bisphénol A. On voit ici l’importance de prendre en compte les expositions croisées à des substances, parfois appelées "effets-cocktails" qui peuvent être différents de ceux observés pour des substances seules.

Selon une étude paru en octobre 2014, l’utilisation de gel anti-bactérien pourrait augmenter l’absorption de Bisphénol A par la peau. Cette substance est un perturbateur endocrinien, omniprésent dans les produits du quotidien. On le trouve par exemple dans des emballages plastiques, du matériel high-tech, des jouets ou des tickets de caisse. A cause de ses propriétés, il pourrait avoir des effets néfastes sur la santé tels que la dégradation du sperme chez l’homme, les fausses couches, l’obésité et le cancer.

Le gel antibactérien augmente t-il l’absorption du BPA par la peau ?

Certains gels antibactériens ainsi que d’autres produits de soins de la peau peuvent contenir des produits chimiques qui pourraient augmenter l’absorption cutanée des substances chimiques tels que le BPA. Le BPA et le BPS sont utilisés comme révélateurs de pigment du papier thermique. Par conséquent, les chercheurs ont étudié l’exposition au BPA par contact cutané avec du papier thermique après avoir utilisé un gel antibactérien et suivies par la consommation de nourriture. L’étude a révélé des niveaux de BPA augmentés dans l’échantillon étudié en raison de la combinaison de l’absorption de BPA cutanée et par voie orale.

France : restriction du BPA dans le papier thermique proposée au niveau européen
En France le BPA dans le papier thermique est petit à petit remplacé par le BPS et d’autres composés : le BPS a pourtant également une activité oestrogénique. En outre, il est plus persistant dans l’environnement par rapport au BPA. Selon l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA), il n’existe pas pour l’instant d’alternatives sûres au BPA en termes de révélateurs de pigment. Même si certains des produits chimiques examinés comme des alternatifs possibles dans le rapport de l’EPA de 2012 n’ont pas montré une activité oestrogénique, ils présentent quand même des risques pour la santé humaine.
La France a proposé au niveau européen une restriction de l’usage du BPA dans le papier thermique : le dossier est en cours d’instruction ( 2 comités doivent rendre leur avis prochainement.
C’est l’exposition de femmes enceintes à du papier thermique (caissières, femmes prenant des tickets de CB, etc.) qui motive cette demande : la littérature scientifique examinée par l’ANSES montre que des risques existent pour l’enfant à naître : pour le système reproducteur féminin (kystes ovariens, endométriose, dérèglement des cycles ovariens), le cerveau et le comportement (mémoire spatiale, fonctions d’apprentissage) et la glande mammaire (modification de la structure mammaire pouvant favoriser le cancer du sein), métabolisme et obésité . Le fait que l’ANSES se penche sur les faibles doses d’exposition ainsi que des effets autres que les seuls effets sur le système reproducteur est inédit, en comparaison du dossier déposé par la France pour classer le BPA "reprotoxique 1B" (et non pas 2 comme actuellement) par la France.

Exposition au BPA : influence sur le comportement "parental" des souris ?
Une récente étude menée sur des souris vient conforter l’influence que pourrait jouer l’exposition au BPA au cours de la gestation et également l’exposition au BPA d’animaux mâles sur le comportement des individus. Cheryl Rosenfeld, professeur associée en sciences biomédicales au College of Veterinary Medicine et chercheuse au Bond Life Sciences Center explique ainsi que : "L’étude que nous avons menée vise les effets de perturbateurs endocriniens comme le BPA et l’éthynil-estradiol (utilisé dans les pilules contraceptives) sur le comportement de mâles et femelles envers leurs leur progéniture [..] le niveau et le type d’attention porté par les parents joue un rôle crucial en termes de développement social, émotionnel et cognitif." Elle poursuit en indiquant que :" Les femelles exposées tôt au BPA passent moins de temps à s’occuper de leurs petits, tandis que les mâles et femelles passent plus de temps à l’extérieur et loin des petits, ce qui suggère une réduction dans l’attention biparentale."

Pour le gel antibactérien, un message simple à garder à l’esprit existe : à n’utiliser que dans des cas exceptionnels (déplacements, impossibilité d’accès à des toilettes, etc.). En effet, un lavage des mains au savon, liquide ou solide, associé à un séchage correct avec tissu propre ou sèche-mains est tout aussi efficace au quotidien.

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014