Sur la trace des biocides : Rats le bol ? ne vous fiez pas trop aux produits anti-rongeurs !
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Sur la trace des biocides : Rats le bol ? ne vous fiez pas trop aux produits anti-rongeurs !
Sur la trace des biocides : Rats le bol? ne vous fiez pas trop aux produits anti-rongeurs!

Si on choisit les rongeurs, c’est parce que l’usage à très large échelle d’une même famille de produits - des anticoagulants - pose aujourd’hui - et même depuis les années 60 - un problème de résistance chez certaines espèces de rongeurs. En gros : à force d’utiliser massivement des produits, ils ne sont plus efficaces sur les espèces dites "cibles" et jugées "nuisibles" qu’on veut éliminer : rats d’égout par exemple, mais pas que. Rappelez-vous ce slogan "Les antibiotiques c’est pas automatique" - c’est le même problème : trop d’usages tue l’usage lui-même !

Etiquetage et limitations d’usage
En Europe, il se trouve que le règlement sur l’étiquetage et la classification des produits, dit "CLP" établit des règles d’étiquetage mais aussi des interdictions d’usage pour certains produits contenant des substances classées dangereuses : les classifications évoluent au fil des révisions et du travail de l’Agence des produits chimiques (ECHA). Les produits rodenticides peuvent aussi être visés. Par exemple, si le comité chargé de classer les substances adopte une classification reprotoxique 1 B - suspecté de porter atteinte à la fertilité - alors cela implique une interdiction d’usage pour le grand public.
On assiste en ce moment à un tollé de certains fabricants car deux substances, bromadiolone et difethialone seraient ainsi interdites d’usage pour le grand public ; En fait, il s’agit simplement d’appliquer une loi européenne votée par les Etats-membres et les parlementaires européens- élus démocratiquement dans les 28 pays de l’Union.

La résistance aux produits "rodenticides" : ça se passe à l’échelle européenne
Selon un rapport rendu par quatre experts pour le compte de la Commission européenne sur la réduction des risques liés aux rodenticides - qui sont là pour nous protéger contre les risques liés aux rongeurs - le problème de la résistance à ces produits chez les rongeurs sensés être "anéantis" est documenté depuis ... les années 60. Le rapport explique également que le fait de se fier exclusivement à une certaine classe de produits - les anti-coagulants - depuis de nombreuses années est à l’origine du problème actuel ; Il note que les alternatives non chimiques ou plus sûres sont très peu développées, et que le piégeage mécanique par exemple est "chronophage". Le rapport recommande le développement d’une stratégie européenne pour faire émerger des solutions avec des substances chimiques moins dangereuses (ni persistant, ni toxique, ni induisant des résistances) ou des méthodes alternatives non-chimiques. Il précise que cela s’inscrit dans un effort "de long terme" estimé entre 5 et 10 ans. Mais que sont 5 à 10 ans pour sortir d’une situation de résistance documentée depuis 50 ans ?

Rats le bol ? Préférez les piégeages mécaniques
Quel est le biocide le plus efficace contre le rat ou la souris ? Pourquoi pas le chat ou la tapette ? En tout cas, le rapport note la méfiance du public envers les produits rodenticides, en particulier en ce qui concerne les risques liés à un empoisonnement accidentel - comme les produits ménagers, de décoration, etc. ils font partie des produits à tenir éloignés des enfants. En outre, les cas d’animaux domestiques ou sauvages accidentellement empoisonnés existent bel et bien. Savez-vous que chaque produit anti-rongeur est adapté à un rongeur bien précis ? On ne prend pas le même produit pour le rat ou la souris. Donc, si vous voulez absolument en utiliser, vous devez observer l’animal pour faire le bon choix lors de votre achat ! Nesting vous préconise plutôt des alternatives, ou lutte intégrée (nettoyage, piégeage, etc.).

Quelques demandes de WECF France sur les biocides
En 2014, WECF France a participé à une consultation de la Commission européenne sur l’"usage durable" des biocides, et a notamment souligné le besoin de favoriser le développement d’alternatives non toxiques et non chimiques, et également de garder les produits "anti" autrement qu’en accès libre afin de permettre au public de les identifier comme des produits dangereux par nature, délivrés seulement en cas de besoin et surtout pas comme n’importe quel article anodin. Le rapport (en anglais) est disponible dans notre rubrique publications.

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

En savoir plus
02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014