Substances chimiques : un rapport des Nations Unies préconise une action de l'Allemagne
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Substances chimiques : un rapport des Nations Unies préconise une action de l'Allemagne
04.12.2015
Substances chimiques: un rapport des Nations Unies préconise une action de l'Allemagne

Clôturant une visite de huit jours en Allemagne dans le cadre de son travail sur les liens entre droits humains, substances chimiques et déchets, le rapporteur spécial des Nations Unies Baskut Tuncak a estimé que "l’Allemagne est bien placée pour être le leader d’une action globale de réduction de l’usage des substances chimiques dangereuses et mettre fin aux normes à deux vitesses hors de l’UE (Union européenne)."

Des progrès dans l’Union européenne... mais des normes à deux vitesses appliquées en dehors
Le rapporteur a souligné que l’Union européenne et l’Allemagne ont récemment fait des progrès en matière de droit à l’information, droit à la réparation, conditions de vie, santé, alimentation saine, accès à une eau potable, à un logement décent, environnement et lieu de travail plus sain. Cependant, les substances chimiques préoccupantes qui ne sont plus utilisées ou produites dans l’UE le sont toujours au-dehors, dans des pays aux normes bien moins contraignantes qui ne permettent donc pas de protéger la santé des populations et des travailleurs.

L’Allemagne encouragée à devenir leader d’un régime global de gestion exigeant des produits chimiques
Le rapporteur a rappelé l’importance de normes exigeantes à toutes les étapes de la "vie" des substances chimiques dangereuses : extraction, production, usage, émission et traitement - pour assurer un respect des droits humains, à l’échelle globale. Le fait que des entreprises allemandes développent des approches innovantes en termes de qualité et de performance, notamment à travers des politiques d’approvisionnement de qualité ou en adhérant à des principes en matière de droits humains et business a été souligné.

Protéger la santé des enfants face aux pollutions chimiques : le défi des perturbateurs endocriniens
Un point cependant a été mis en exergue par le rapporteur : la nécessité de continuer à protégé les droits de l’enfant, notamment en matière de protection face aux expositions à des produits chimiques toxiques et d’améliorer la mise en œuvre des responsables de ces pollutions. baskut Tuncak souligne à ce titre le rôle essentiel que peut jouer l’adoption de critères de définition des perturbateurs endocriniens par l’Union européenne.
Il présentera son rapport sur droits humains, substances chimiques et déchets au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies en septembre 2016.

WECF participe activement en tant qu’ONG aux réflexions autour de ce travail, par sa participation à des réunions, des consultations diverses et des sessions de travail avec ses collègues de différentes organisations spécialisées en droits humains (Amnesty, Humans Rights Watch, Earth Justice, Center for International Environmental Law etc. ) et sur les questions des produits chimiques (International POPs Elimination Network, Pesticids Action Network, etc.)

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014