Se protéger des tiques : les recommandations de l'Anses
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Se protéger des tiques : les recommandations de l'Anses
09.06.2018
Se protéger des tiques: les recommandations de l'Anses

Depuis plusieurs années, les tiques font parler d’elles : leur présence s’est multipliée par rapport aux dernières décennies. La faute au manque de prédateurs ? Au changement climatique ? En tout cas, des personnes de plus en plus nombreuses sont concernées par des piqûres et une potentielle contamination par la maladie de Lyme. L’Anses a récemment délivré quelques recommandations pour le grand public.

Que font les tiques ?
Les promenades dans la nature vont de pair avec le beau temps. Mais le beau temps va également de pair avec l’arrivée des tiques. Les tiques sont des acariens qui vivent dans les forêts ou dans les hautes herbes. Elles sont le principal vecteur d’agents pathogènes de maladies infectieuses en Europe. Les tiques s’accrochent à la peau des animaux ou des humains et se nourrissent du sang de sa proie, elles transmettent des maladies en prélevant des facteurs pathogènes (bactéries, virus, parasites) chez une personne ou un animal et les transmettent ensuite en s’attachant à une autre proie.

Les tiques, vecteurs de la maladie de Lyme
En France, la principale maladie transmise par les tiques est la maladie de Lyme. Elle peut se détecter quand un halo rouge se forme sur la peau autour de la piqûre. A ce stade, un simple traitement antibiotique permet d’éradiquer la maladie. Mais en cas d’absence de traitement, lorsque la piqûre passe inaperçue ou n’est pas détectée, cette maladie peut provoquer des atteintes cutanées, musculaires, neurologiques et articulaires. Pour prévenir des risques liés aux tiques, les chercheurs de l’Anses, de l’Inra et de l’Ecole nationale vétérinaire de Maisons-Alfort ont développé un site internet et une application, CiTIQUE, qui permet de recevoir des conseils en cas de piqûres.

Des conseils pour éviter les piqures
Face à ces risques, quelques précautions peuvent être prises :

  • Portez des chaussures fermées et des vêtements couvrants (des vêtements de couleur clair facilitent le repérage de tiques),
  • Évitez de marcher dans des hautes herbes, des buissons et entre des branches et privilégiez les chemins balisés,
    - Inspectez-vous lors de vos retours de balades et si vous apercevez un tique, retirez le avec un tire-tique (n’utilisez pas pas de l’éther ou tout autre produit)
  • Le cas échéant, utilisez des répulsifs les plus inoffensifs possible (seulement ceux qui disposent d’une autorisation de mise sur le marché) en respectant les conditions d’emploi,
    - En cas de piqûre, pensez à désinfecter la plaie,
    - En cas d’apparition de symptômes inexpliqués, consultez votre médecin.

Source : Avec le retour des beaux jours, gare aux tiques ! 15 mai 2018, Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de ’Environnement et du Travail,https://www.anses.fr/fr/content/ave...

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014