Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
31.05.2010
Risques de tumeur cérébrale et utilisation du téléphone portable: résultats de l'étude INTERPHPONE

Le 17 mai, les résultats de l’étude Interphone sont parus dans l’International Journal of Epidemiology, le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) propose un communiqué de presse et un rapport reprenant l’ensemble des résultats parus sous le titre : Risques de tumeur cérébrale en lien avec l’utilisation du téléphone portable.

Pourquoi Interphone ? L’étude Interphone se situe dans un contexte d’augmentation de l’utilisation des téléphones portables, qui génère des inquiétudes sur les risques possibles pour la santé liés aux champs électromagnétiques.

Description de l’étude L’étude est basée sur des interviews de 2708 personnes souffrant de gliomes et 2409 personnes souffrant de méningiome, dans 13 pays. Elle concernait des sujets ayant utilisé un téléphone portable pendant 10 ans ou plus.

Conclusions de l’étude

  • L’étude conclut à l’absence d’augmentation du risque de gliome ou de méningiome en cas d’utilisation du téléphone portable...
  • ... mais suggère un risque plus élevé de gliome et dans une moindre mesure de méningiome pour les plus gros utilisateurs, notamment en cas d’utilisation du même côté de la tête, celui où apparaît la tumeur, risque rendu cependant "incertain par les biais et les erreurs de l’étude"
  • Surtout, elle souligne que de plus amples recherches sont nécessaires pour déterminer les effets possibles d’une utilisation intensive du téléphone portable à long terme.

L’analyse du CIRC

  • Le CIRC (Centre International de recherche sur le cancer) note que "la majorité des sujets n’étaient pas des utilisateurs intensifs de téléphones portables selon les normes actuelles [...> Le point de coupure pour les 10% d’utilisateurs les plus intensifs... correspond à environ une demi-heure par jour.
  • Il souligne par ailleurs qu’aujourd’hui, l’utilisation du téléphone portable est devenue beaucoup plus répandue et il n’est pas rare que les jeunes utilisent leurs téléphones portables une heure ou plus par jour.

L’avenir
Un nouveau projet baptisé Mobikids, financé par l’Union européenne, visera lui, à étudier le risque de tumeurs cérébrales lié à l’utilisation du téléphone portable dans l’enfance et l’adolescence.
Le CIRC a prévu une revue complète du potentiel cancérogène de l’utilisation des téléphones portables, qui aura lieu du 24 au 31 mai 2011 et examinera toutes les données épidémiologiques et expérimentales publiées.

Pour aller plus loin

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014