Retards de puberté : le mercure et le plomb sur le banc des accusés
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Retards de puberté : le mercure et le plomb sur le banc des accusés
04.02.2011
Retards de puberté: le mercure et le plomb sur le banc des accusés

Le cadmium et le plomb sont connus pour leurs effets toxiques sur le système reproducteur. S’ajoutent à cela les découvertes récentes de chercheurs qui mettent en cause les deux métaux dans la survenue tardive de la puberté chez les jeunes filles. Nesting vous restitue leurs découvertes.

Des tests réalisés sur des fillettes âgées de 6 à 11 ans
C’est dans le cadre de la troisième Enquête nationale Santé et Nutrition réalisée par le CDC (Agence de Contrôle de Prévention et Contrôle des Maladies) que cette étude a été menée : les chercheurs ont mesuré la présence chez les fillettes de deux hormones reproductives qui servent de marqueurs pour le fonctionnement de plusieurs glandes, organes cibles de ces hormones.

Les conclusions des chercheurs : une corrélation entre plomb, cadmium et retard de puberté ?
Les recherches ont montré par exemple que les niveaux d’une des deux hormones, l’inhibine B étaient plus faibles chez les fillettes souffrant d’une carence en fer qui avaient des taux de plomb dans le sang de au moins 1microgramme/L : on peut penser que le plomb est donc particulièrement toxique pour les fillettes qui souffrent déjà d’une carence en fer.
Surtout, les auteurs ont souligné que le plomb pourrait empêcher la production d’hormones associés à la puberté, en particulier si le plomb est associé au cadmium.

Selon eux, des décalages dans la survenue ou le déroulement de la puberté liés à ces effets peuvent avoir des conséquences sociales et sanitaires considérables pour les jeunes filles et garçons - parmi lesquelles une fragilité osseuse particulière et une susceptibilité face aux fractures en général. En avril dernier, des chercheurs avaient déjà fait le lien entre troubles de la puberté (puberté précoce cette fois-ci) et perturbateurs endocriniens. Le thème risque malheureusement de resurgir dans l’actualité à l’avenir.

source : EHP, Volume 118, Number 12, December 2010, Do Metals meddle with puberty in girls ? Lead, Cadmium, and Altered Hormone Levels, Kellyn S. Betts

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014