Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Quinze années d'étude sur le BPA

Il est utile sur ce dossier de se souvenir que les études scientifiques dès 1997 rendaient compte de :
- une augmentation du poids de la prostate chez les mâles, indice du développement potentiel du cancer de la prostate chez les descendants de souris exposées à des doses entre 2 et 20µg/kg, p.c/ j. (1997, Vom Saal et Nagel).

- à des doses infinitésimales (0,025µg) apparitions de malformations, hypertrophies et développement précoces des glandes mammaires (2002, Ikesuki).

- modification du comportement incluant une hyperactivité (2-40µg/kg p.c./j) (2003, Endocrine / Estrogene Letter vol.9).

La liste est longue et il faut ici encore, rapporter que le très officiel National Toxicology Program américain dans son évaluation de 2008, indique « qu’interpréter les effets toxicologiques du BPA uniquement dans le contexte du mécanisme d’action oestrogénique est simpliste au regard du nombre croissant d’études portant sur d’autres mécanismes (…) à de faibles niveaux d’exposition, courants chez le foetus, le bébé et le jeune enfant, l’impact sur le développement du système nerveux et sur le comportement sont considérés comme de réels motifs d’inquiétude  ».

Aussi, dans l’avis alarmant que l’agence européenne de sécurité des aliments (AESA) rend en 2002, au vu des données conséquentes sur les effets néfastes à des doses bien inférieures déjà à la DJT (alors fixée à 10µg par kilo de poids corporel et par jour - ou 0,01mg/kg p.c. /j), l’agence veut baisser d’urgence cette dose autorisée. Las ! Elle ne peut que constater que les nourrissons sont exposés via le biberon et le lait, à 11µg kg p.c. / jour.

Et encore cette estimation n’est qu’approximative. Quatre ans plus tard, l’EFSA opère un retournement total de situation : en 2006 elle fait passer la DJT à 50µg par kg pc/j. écartant les interrogations qu’elle portait 4 ans plus tôt, balayant toute inquiétude.

C’est prendre acte de la réalité et rendre la législation conforme à l’exposition réelle afin d’être dans les clous !

Les années passent et les évaluations des agences sanitaires continuent leurs explorations, à la recherche de la preuve absolue. Et pendant ce temps, la plupart des gouvernements font mine d’oublier jusqu’à l’existence du "Principe de précaution".

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014