Questionnements autour des 11 vaccins obligatoires à partir de janvier 2018
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Questionnements autour des 11 vaccins obligatoires à partir de janvier 2018
Questionnements autour des 11 vaccins obligatoires à partir de janvier 2018

La vaccination est un sujet de santé publique sensible, sur lequel le grand public s’interroge légitimement. Il n’est pas question ici de remettre en cause l’utilité ou le bien-fondé de la vaccination, qui a permis l’éradication de nombreuses maladies. En particulier, la mortalité infantile (avant 1 an) liée aux maladies infectieuses est passée de 150/1000 en 1900 à 3/1000 aujourd’hui. Indéniablement, des centaines de milliers de vies ont été sauvées par la vaccination. Mais la vaccination n’est pas le seul outil pour lutter contre les maladies infectieuses : l’amélioration des conditions d’hygiène peut jouer un rôle crucial, comme le montre l’exemple de la tuberculose.
La vaccination appelle une approche scientifique rigoureuse et transparente pour éclairer le grand public, et les parents, qui s’interrogent légitimement sur l’intégrité physique de leur enfant, qui va recevoir des injections de produits étrangers à son organisme.

La ministre de la santé Agnès Buzyn a confirmé début août la mise en place dès janvier 2018 d’une obligation vaccinale à 11 vaccins contre 3 auparavant, pour l’ensemble des nouveau-nés en France. Cette obligation est présentée comme une mesure nécessaire pour renforcer la couverture vaccinale et palier la défiance d’une partie de la population face à la vaccination. Une défiance qui touche particulièrement la France, mais peut-on s’en étonner alors que les scandales de santé publique se sont succédé ces dernières décennies (amiante, distilbène, sang contaminé, hormone de croissance, vache folle, isoméride, mediator, etc.) ? Certains praticiens, à l’image du Collège national des généralistes enseignants, estiment qu’une injonction envers le public ne peut restaurer la confiance, et affirment qu’aucun élément scientifique ne plaide en faveur d’une efficacité de l’obligation. En outre, les vaccins, comme l’ensemble des médicaments, peuvent générer des recettes très importantes pour le secteur pharmaceutique, et cette dimension peut laisser craindre des débats parfois biaisés. Les citoyens tout comme les professionnels de santé en sont conscients puisqu’ils ont demandé lors de la Concertation citoyenne sur la vaccination (2016) qu’« industriels et Etat organisent leurs rapports pour concilier l’intérêt collectif et les intérêts privés ».

Lire la synthèse de WECF ci-dessous

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

En savoir plus
02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014