Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
10.07.2015
Un été avec des phtalates (2) : soupçonnés de toxicité, ils poussent les législateurs et les détaillants à réagir

Tant les législateurs américain qu’européen font des efforts pour éliminer certains phtalates, des plastifiants largement utilisés dans les jouets, les matériaux de construction, les cosmétiques, etc., en raison de leur toxicité, notamment leurs effets sur la reproduction et le développement.

Des restrictions existent déjà pour certains
L’UE et les États-Unis ont déjà imposé certaines restrictions sur l’utilisation de di (2-ethylhexyl) phthalate (DEHP), le phtalate de benzyle et de butyle (BBP) et le dibutyl phtalate (DBP) dans les jouets et d’autres produits pour enfants. En outre, dans l’UE, ces trois substances sont interdites dans les produits cosmétiques et plus récemment, l’UE a annoncé une interdiction de ces phtalates dans les équipements électriques qui prendra effet en 2019.

D’autre part, du fit du remplacement des phtalates ci-dessus, la production et l’utilisation d’autres du phtalate de diisononyle (DINP), de phtalate de diisodécyle (DIDP), et de di (2-propylheptyl) phtalate (DPHP) sont à la hausse tant aux États-Unis que dans l’UE.

Des deux côtés de l’Atlantique, les vues divergent sur les risques pour la santé liés aux phtalates
Malgré la mise ne cause dans des problèmes de santé, les responsables aux États-Unis et en Europe ne sont pas entièrement d’accord sur la restriction et l’usage des phtalates car ils utilisent des critères d’évaluation différents. Dans l’UE chaque phtalate est évalué individuellement alors que les États-Unis considèrent un risque combiné de tous les phtalates. C’est le cas du DINP qui est avec le DIDP et le di-n-octyle (DNOP) actuellement interdits dans les jouets et les produits pour enfants vendus dans l’UE qui peuvent être placés dans la bouche par les enfants. L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) affirme que le DINP ne pose pas de risque à moins qu’un produit contenant cette substance ne soit mis dans la bouche. Les États-Unis, qui ont réalisé une évaluation d’exposition combinée du DINP avec d’autres phtalates, proposent au contraire l’interdiction du DINP. Cette proposition qui en retour pourrait lever les interdictions provisoires sur DIDP et DNOP soulève des inquiétudes dans l’UE.

Des pressions pour interdire les phthalates, jugés dangereux, continuent
D’autres phtalates sont censés être interdits et éliminés à l’avenir par les législateurs européen et américains Toutefois, la route est longue d’ici à l’interdiction. En attendant, ce sont les groupes de plaidoyer qui font pression sur les enseignes pour qu’elles suppriment volontairement les produits contenant des phtalates de leurs magasins. Ils ont déjà réussi dans certains cas aux États-Unis. Pour l’instant, les consommateurs peuvent éviter l’exposition aux phtalates en évitant les produits en PVC.

Source : http://cen.acs.org/content/dam/cen/93/25/09325-cover2-storylayout.pdf

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014