Un été avec des phtalates (1) : la Suède veut faire le ménage et les remplacer
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Un été avec des phtalates (1) : la Suède veut faire le ménage et les remplacer
12.06.2015
Un été avec des phtalates (1) : la Suède veut faire le ménage et les remplacer

crédit photo : kemi.se

Le gouvernement suédois a demandé à l’Agence suédoise des produits chimiques (Kemi) de faire son possible pour éliminer progressivement les phtalates soupçonnés d’être toxiques pour la reproduction et perturbateurs du système endocrinien, en ciblant l’industrie. Le but est d’encourager les entreprises à substituer volontairement ces phtalates avec des substances ou des matièriaux, techniques moins dangereuses.

A quoi servent les phtalates ?
Les phtalates sont utilisés comme plastifiants dans le PVC (chlorure de polyvinyle). Par conséquent, on peut les trouver tout autour de nous dans un grand nombre d’articles qui sont faits en tout ou en partie de PVC, comme les voitures, jouets, meubles etc. La réglementation de l’usage des phtalates diffère à travers le monde. Dans l’UE, ce sont des phtalates dont la masse moléculaire est élevée (DINP, DIDP et DPHP) qui dominent, alors que dans le reste du monde, c’est surtout le DEHP (phtalate dont la masse moléculaire est plus faible) qui est utilisé - l’UE l’a interdit par exemple dans tous les jouets et articles de puériculture. Même si la proportion de DEHP dans l’UE est relativement faible, les produits contenant ces phtalates sont importés en Suède et sur le marché européen.

Que lit le règlement REACH ?
Les phtalates DEHP, DBP, BBP et DIBP phtalates, classés comme toxiques pour la reproduction, sont soumis à autorisation en vertu du règlement REACH (Annexe XIV du règlement REACH). L’autorisation prévoit l’interdiction comme règle, et peut autoriser l’usage sous des conditions définies par la loi. L’objectif est de pousser les entreprises à remplacer ces substances placées sur une "liste noire". 13 autres phtalates sont sur la liste "candidate" à ce classement à l’autorisation, y compris le DIPP qui est utilisé dans l’UE, en attente d’être éventuellement inclus dans l’Annexe XIV.

L’approche suédoise
Aujourd’hui, il existe des alternatives abordables pour remplacer les phtalates. Kemi a élaboré des propositions avec différentes mesures afin d’effectuer la substitution.

  • La Suède souhaite travailler au sein de l’UE pour inscrire 4 phtalates DEHP, DBP, BBP et DIBP phtalates à l’annexe XIV du règlement REACH,
  • Elle souhaite une restriction supplémentaire de ces phtalates par REACH dans des articles spécifiques et dans la directive RoHS (équipements électroniques),
  • Elle poursuivra également son travail sur des propositions de classification pour les phtalates qui sont toxiques pour la reproduction et perturbateurs du système endocrinien, afin de les faire figurer sur la liste des candidats,
  • au plan national, Kemi va faire la promotion de mesures pour améliorer la conformité, l’application et des sanctions efficaces, ainsi que des mesures visant à améliorer l’information sur les substances dangereuses.
  • Le gouvernement suédois devrait désigner des autorités compétentes pour suggérer des limites nationales d’émissions de phtalates dangereux de matériaux de construction à l’environnement intérieur. En outre, le gouvernement devrait mandater l’Autorité suédoise de la concurrence pour travailler sur le secteur des soins de santé.

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014