Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Perturbateurs endocriniens: Un enjeu majeur de santé publique

Les perturbateurs endocriniens, ces substances de synthèse qui interfèrent avec le système endocrinien, sont aujourd’hui considérées comme un enjeu majeur de santé publique. WECF France, qui suit cette problématique depuis plusieurs années, organisait le 10 avril dernier une table-ronde d’experts sur le thème « Perturbateurs endocriniens : effets et mécanismes d’action de la conception à la maturité » .

Les effets des perturbateurs endocriniens sur la reproduction ont d’abord été mis en évidence sur la faune sauvage il y a plus de 20 ans, puis chez l’être humain notamment en termes de qualité du sperme. Aujourd’hui, les perturbateurs endocriniens sont également mis en cause dans l’augmentation de nombreuses pathologies chroniques comme la puberté précoce, les troubles du comportement, les cancers, les maladies métaboliques ou les dérèglements du système immunitaire.

Les perturbateurs endocriniens, par leurs mécanismes d’action et leurs propriétés, révolutionnent la toxicologie classique et nécessitent la prise en compte de nouveaux éléments tels que l’effet des faibles doses, des expositions combinées ou encore la notion de fenêtre d’exposition critique. La période in utero est ainsi reconnue par la communauté scientifique comme une fenêtre de vulnérabilité particulière. L’épisode tristement célèbre du distilbène (DES) est un cas d’école pour l’étude des perturbateurs endocriniens : les cancers de l’appareil reproducteur survenus chez les « filles du DES », dont les mères ont consommé le médicament pendant une période bien déterminée de leur grossesse permettent ainsi de valider l’hypothèse du rôle de la période d’exposition, tandis que les conséquences du DES pour les petits-fils de ces femmes, soit la 3ème génération exposée laissent entrevoir les effets transgénérationnels de ce type de substances.

Plusieurs politiques publiques visant à mieux protéger les populations des expositions environnementales sont d’ailleurs focalisées sur la petite enfance : pour preuve, les mesures de restriction du bisphénol A dans les biberons en Europe ou Outre-Atlantique ou l’interdiction par le Danemark en 2010 de deux parabènes dans les cosmétiques destinés aux moins de 3 ans. En France, en 2011, l’AFSSAPS a également pris des mesures d’interdiction et de restriction de deux filtres UV présents dans des cosmétiques pour enfants et identifiés pour leurs effets reprotoxiques et perturbateurs endocriniens .

Qu’en est-il cependant de la protection de la femme enceinte et de la période in utero, qui apparaît aujourd’hui comme primordiale ? A l’occasion de la troisième édition du Congrès PPTox, du 14 au 16 mai 2012 à Paris, de nombreuses données scientifiques sont venues conforter l’hypothèse de l’origine développementale des maladies, tandis que la déclaration issue de la conférence appelait à mettre la protection de la période prénatale au cœur des politiques de recherche et de santé publique .

La formation des professionnels de santé, élément de succès d’une prévention primaire

Afin de répondre aux enjeux sanitaires que représentent les perturbateurs endocriniens et les xénobiotiques en général, la formation des professionnels de santé au rôle de l’environnement dans les maladies est un enjeu essentiel, d’ailleurs reconnu par l’OMS . C’est pourquoi WECF France a entrepris de développer une formation continue en santé environnementale, unique en France, à destination des professions sanitaires et sociales, afin de leur apporter une expertise spécifique et approfondie dans ce domaine. Cette formation de neuf mois, dispensée aux portes de Genève, verra le jour en janvier 2013 et réunira un nombre important d’intervenants reconnus dans leur domaine.

Pour tous renseignements nous contacter au 04 50 83 48 10

(1) Programme, présentations, vidéos et communiqués en ligne dans notre rubrique dédiée aux perturbateurs endocriniens sur la page de Nesting
(2) http://www.ansm.sante.fr/Produits-d..., décisions portant sur la substance 3-benzylidene camphor et la benzophénone-3.
(3) R. Barouki, P. D. Gluckman, P. Grandjean, M/ Hanson, J. J Heindel, Commentary, Developmental Origins of Non-Communicable Diseases and Dysfunctions : Implications for Research and Public Health, à paraître dans Environmental Health Journal.
(4) Intervention de Maria Neira, Directrice, Santé Publique et Environnement, Organisation Mondiale de la Santé, conférence PPTox III, Paris 14-16 mai 2012.

Elisabeth Ruffinengo

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

En savoir plus
02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014