Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
01.02.2011
Masques de carnaval: effrayants mais pas pour les raisons que l'on croit

Les masques de carnaval et les maquillages de fête sont de plus en plus en vogue, en particulier en période d’Halloween. Pour autant, après des tests réalisés en 2009 aux Etats-Unis qui pointaient du doigt la présence de composants chimiques indésirables dans les maquillages destinés aux enfants, c’est le magazine allemand Oekotest qui nous livre des conclusions similaires sur les masques ce mois-ci.

Tous les masques testés sont "dans le rouge"
Oekotest a testé 10 masques : résultat sans équivoque puisque tous les produits testés ont été classés dans la catégorie rouge, autrement dit tous contenaient des mélanges de substances dangereuses, dont des HAP, les hydrocarbures aromatiques polycycliques qui ont fait beaucoup parler d’eux en Allemagne du fait de leur présence dans de nombreux jouets.

Les polluants avancent masqués
Oekotest dénombre, parmi les substances en cause :

  • des traces d’HAP, des substances reconnues cancérigènes
  • également des traces de nitrosamines et de substances nitrosables, également cancérigènes - liés aux processus de vulcanisation accélérée des matières caoutchouc. Oeokotest souligne pourtant l’existence de matières de substitution.
  • l’un des masques contenait une dose élevée de phtalate DEHP, soit 100 fois plus que la quantité maximum autorisée (0,1%) dans les jouets et articles de puériculture - le masque n’est pas couvert par la règlementation, puisqu’il n’est pas considéré comme un jouet.
  • un colorant azoïque, le p-aminoazobenzene a même été retrouvé dans un masque.
  • Tous les masques contenaient des COV (composés organiques volatils) : ces composés, qui peuvent porter atteinte au système nerveux et à divers organes, sont respirés lorsque le masque est porté.
  • Enfin, les tests ont également révélé la présence d’allergènes dans certains masques.

Les réactions des fabricants
Sur la base des résultats des tests, l’un des fabricants s’est adressé à un laboratoire, qui a recommandé l’arrêt de la vente des produits en question, indiquant que les nitrosamines sont cancérigènes, et que, même si les masques ne sont pas couverts par la règlementation jouets, ils sont en contact avec le nez et la bouche et favorisent l’exposition directe aux substances qui se dégagent des masques. Le fabricant a alors retiré les produits concernés de la vente.
Un autre fabricant, arguant que son masque contenait un colorant azoïque dans les limites autorisées par la règlementation, soit 30 milligrammes/kg, pouvait être vendu en toute sécurité.

Quelle conclusion tirer de ces tests, sinon qu’il est préférable d’éviter ces masques ? Il est également difficile de préconiser les maquillages, dont certains peuvent contenir des métaux lourds, comme l’ont montré des tests de 2009 réalisés aux Etats-Unis.

sources :
Oekotest, tests de janvier 2011

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014