Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
25.06.2012
Les bio- plastiques : une fausse solution ?

Les bio-plastiques sont souvent présentés comme une solution pour l’environnement. Car les plastiques sont présents dans le monde entier : des objets en plastique du quotidien au continent de micro-particules de plastique du Pacifique Nord à la pollution qui atteint des archipels aussi reculés que les Galapagos, notre planète est littéralement devenue une « planète plastique ». Alors, que penser des bio-plastiques, sont-ils vraiment une solution ? Réponse avec Daniella Dimitrova Russo de la Plastic Pollution Coalition qui revient sur quelques mythes :

  • Mythe n° 1 : Les bioplastiques sont écologiques et donc bons pour la planète
    Les plastiques sont le résultat d’un processus complexe appelé la polymérisation.
    Les éléments de base de ce processus sont des atomes de carbone et d’hydrogène, présents dans la nature. La polymérisation crée des éléments solides mais flexibles - le plastique est donc flexible et ne peut être détruit. Les polymères peuvent être créés à partir de pétrole, de gaz ou de végétaux. L’utilisation de végétaux n’implique pas que le polymère sera écologique ou moins néfaste pour l’environnement. On peut fabriquer du plastique non biodégradable et toxique à partir de maïs biologique !
  • Mythe n°2 : Les bioplastiques sont biodégradables
    Il est vrai que les bioplastiques sont fabriqués à partir de matières naturelles, mais le processus de fabrication rend difficile (voire impossible) d’obtenir une dégradation naturelle des matériaux. Il n’existe pas de norme indépendante sur ce que sont les "plastiques biodégradables". Les bioplastiques ne sont pas universellement biodégradables dans des conditions normales. Il en existe des types très variés et certains nécessitent des conditions spéciales et rares de décomposition, tels que des installations de compostage à haute température. Pour d’autres, des décennies ou plus seront nécessaires pour obtenir une dégradation, ce qui rend douteux les avantages des plastiques dits « compostables ».
  • Mythe n°3 : Les bioplastiques sont recyclables
    Certains bioplastiques sont recyclables, mais tout comme le compostage, le recyclage des bioplastiques est lourd et cher. Le recyclage des bioplastiques pose un réel problème car il ne peut pas être fait par des méthodes conventionnelles. Des équipements et des installations spéciales sont nécessaires. Enfin, si les bioplastiques sont mélangés aux plastiques conventionnels, ils les « contaminent », obligeant les entreprises de recyclage à refuser des quantités de plastiques qui auraient été recyclables.
  • Mythe n°4 : Les bioplastiques ne sont pas toxiques
    Les mêmes additifs que ceux qui sont ajoutés aux plastiques conventionnels, comme le BPA et des perturbateurs endocriniens tels que les phtalates, sont présents dans les bioplastiques. Ces substances toxiques sont mises en cause dans de nombreux problèmes de santé, de certains cancers aux troubles de la reproduction, ou aux cas de diabète et d’obésité par exemple.

Les bioplastiques devraient donc au minimum : être dérivés de denrées non alimentaires et non OGM, être vraiment compostables et biodégradables, sans substances chimiques toxiques ajoutées au cours du processus de fabrication et de recyclage, fabriqués d’une manière durable (prise en compte dans le processus de fabrication de la consommation des ressources en eau, terre et substances chimiques), recyclables dans une approche du berceau au berceau (cradle to cradle).

En définitive, une conclusion s’impose : l’usage de produits durables à base d’autres matériaux, tels que le verre par exemple, est préférable à la société du tout plastique. Car avec bientôt 7 milliards d’êtres humains, la culture du plastique jetable, qu’il soit biodegradable ou non, continuera sans nul doute à causer de lourdes pollutions et des dommages de grande ampleur à la faune et l’environnement, tout comme à la santé humaine. Tout comme le concept de "chimie verte" peut laisser songeur, les "bioplastiques" doivent aussi être abordés avec précaution.

source : OP ED : Bioplastics Will not Solve the Plastic Pollution Problem

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014