Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
12.09.2015
Le BPA sans frontières : Canada - 9 enfants sur 10 ont des niveaux détectables de BPA

Crédit photo : Julie Seguss

Le Bisphénol A est utilisé depuis le début de la deuxième moitié du 20e siècle. Mais ce n’est que récemment que certains gouvernements ont eu l’intention de réduire la présence du BPA dans des produits de consommation en raison de diverses études scientifiques qui mettent en question sa sécurité. En particulier, les produits destinés aux enfants sont au centre d’intérêt à cause des effets de la substance sur le système endocrinien et le développement du cerveau. Au Canada, le BPA a été interdit dans les biberons dès 2008. Toutefois, en dépit de cette mesure prise pour éliminer l’exposition des enfants à cette substance nocive, une nouvelle étude de Statistique Canada montre qu’on trouve le BPA dans l’urine de plus de 90% des enfants âgés entre 6 et 19 ans.

Le BPA est mis en cause dans des troubles du comportement
Les données ont été collectées entre 2007 et 2011 auprès de 3000 enfants. L’étude a permis d’associer les concentrations élevées de BPA avec des risques d’hyperactivité chez les filles et de comportement antisocial chez les garçons. En outre, l’étude a montré des concentrations de BPA plus élevés chez les enfants âgés de 6 à 8, enfants exposés à la fumée passive chaque jour ou presque chaque jour et ceux de familles à faible revenu ou de classe moyenne.

Il faut éliminer le BPA mais pas le substituer par d’autres composés similaires
Les résultats de cette étude montrent qu’il faut faire davantage d’efforts pour diminuer l’exposition au BPA. Malgré l’interdiction du BPA dans les biberons, les enfants sont encore exposés au BPA en permanence à cause de tous les autres produits contenant du BPA qu’on trouve autour de nous. La France a pour une fois pris les devants : depuis le 1er janvier cette substance est aussi interdite dans les emballages/contacts alimentaires. Dans certains produits le BPA a été remplacé par du BPS ou le BPF. Cependant, comme nous vous l’avions dit précédemment, certains chercheurs ont constaté que les deux produits chimiques ont également des effets perturbateurs endocriniens.

Malgré des preuves de plus en plus documentées sur les risques du BPA pour la santé humaine, certains chercheurs, l’industrie chimique et d’autres organisations, y compris l’Autorité européenne pour la sécurité des aliments (EFSA), affirment que le BPA ne présente aucun danger à de faibles niveaux d’exposition pour tous les groupes d’âge : une allégation qui ne prend pas en compte la question des "faibles doses" (voire très faibles doses) ou encore celle des doses-réponses non monotones - des effets étant parfois plus importants à faibles doses qu’à des doses plus élevées.

Source : ctvnews.ca

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014