Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
03.07.2014
L'ANSES propose 2 valeurs guides sur l'acétaldéhye dans l'air intérieur

VGAI, ou "valeurs guides de qualité d’air intérieur" (VGAI) : ces valeurs (qui ont une valeur indicative), sont fixées pour les principaux polluants de l’air intérieur et sont fondées sur des critères sanitaires. Elles servent de base aux pouvoirs publics pour fixer des valeurs réglementaires : elles ont donc pour objet de les aider dans leur choix ( outil fourni par les agences sanitaires/ scientifiques aux décideurs politiques). Ce 2 juillet, l’ANSES a publié des valeurs pour l’acétaldéhyde, un polluant de l’air intérieur... et a également recommandé de mieux étudier les effets de cocktails d’aldéhydes dans l’air intérieur. Prenez une grande respiration !

Les sources d’exposition à l’acétaldéhyde...
Combustions diverses (tabagisme, cuisson des aliments et chauffage domestique au bois), matériaux de construction, de décoration, d’ameublement et autres produits (nettoyants de sols, parquets, stratifiés, colles, lasures, décapants, dalles et flocages, etc.) sont autant de sources potentielles d’acétaldéhyde. L’air intérieur en contient autant voire plus qu’à l’extérieur dans 98 % des logements français, selon l’ANSES.

... et ses effets sur la santé
Outre son classement comme cancérogène possible pour l’être humain (catégorie 2B) depuis 1999 par le CIRC (OMS), l’acétaldéhye peut provoquer des irritations des yeux, de la peau et des voies respiratoires supérieures et inférieures allat jusqu’à une bronchoconstriction chez les personnes asthmatiques.

Les recommandations de l’Anses pour 2 VGAI...
L’ANSES propose 2 VGAI :

  • 1 VGAI pour les expositions de courte durée (1 heure), fixée à 3000 microgrammes/m3 - elle vise à protéger les populations contre une exposition ponctuelle à des niveaux élevés lors d’une activité particulière. Les personnes asthmatiques peuvent présenter une bronchoconstriction.
  • 1 VGAI pour les expositions à long terme supérieures ou égales à un an, fixée à 160 microgrammes/m3 - qui vise elle à protéger la population au quotidien exposée à des niveaux plus faibles mais permanents (niveaux de fond). Car comme l’explique l’ANSES, les effets irritants de l’acétaldéhyde sur l’appareil respiratoire supérieur peuvent conduire à des lésions de l’épithélium pour des expositions répétées.
  • Et une 3ème recommandation : Mieux étudier les effets-cocktails !
    Telle est en effet la recommandation de l’Agence. Réaliser des études pour évaluer les expositions à plusieurs aldéhydes présents dans l’air intérieur - formaldéhyde, acroléine et acétaldéhyde et leurs conséquences sanitaires ne seraient pas un luxe ! On retrouve ici l’une des bizarreries de notre système sanitaire : alors que l’exposition réelle des populations et des êtres vivants a lieu simultanément à des mélanges de substances, les méthodes actuelles continuent à mesurer les effets de chaque substance séparément. L’adéquation entre méthodes de mesures et exposition réelle n’est toujours pas au rendez-vous, c’est d’ailleurs un élément qu’on retrouve dans les discussions sur le règlement REACH. Qui dit mesurer les effets de cocktails de substances dit aussi les réglementer en bloc [à l’image de ce que le Danemark voulait faire pour 4 phtalates], ce qui ouvrirait la voie à une accélération du rythme - plus proche de celui de la péniche que du speedboat -de la réglementation.

L’ANSES rappelle quelques gestes simples : aérer, utiliser des hottes aspirantes lors de la cuisson des aliments, le chauffage au bois... et Nesting ajoute aussi éviter de fumer dans son environnement intérieur ;

source : site de l’ANSES, 2 juillet 2014

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014