Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
10.11.2014
Jouets Noël 2014 N°1-Tests du magazine allemand Ökotest

"Hors jeu" : voilà le titre de l’article récemment paru dans le numéro de novembre du magazine allemand de protection des consommateurs Ökotest. Il s’agit une fois encore cette année de tests de jouets vendus en Allemagne. En France, WECF s’y intéresse à plusieurs titres : la libre circulation des marchandises fait du marché européen du jouet un seul ensemble, Noël approche et les données concrètes sont bienvenues pour aider à faire son choix, et enfin nos collègues du bureau allemand de WECF, basé à Munich, suivent de près ces questions et sont interviewées par le magazine.

Réglementation jouets : zoom sur les peluches à poils longs
Au cours des 2 dernières années, le magazine Ökotest a jugé "insuffisant" près de 134 produits pour enfants : 14 ont même obtenu la mention "non commercialisable". Selon le magazine, la réglementation - la fameuse directive européenne 2009/48/CE dite "Sécurité des Jouets" en est partiellement responsable : ainsi le magazine affirme que la directive ne fait rien contre la mise sur le marché de peluches à poils longs dont les fibres sont non solides, alors qu’il est avéré que les enfants peuvent avaler les fibres de la peluche. Pourtant, n’est pas justement la douceur de la crinière d’un lion ou de la fourrure douce et épaisse d’un ours que recherchent les enfants ? Pourquoi ne pas s’assurer que les fibres sont solidement attachées au jouet ?

Tests indépendants et capacité de contrôle : quelles réalités ?
Autre point évoqué par Ökotest : la demande - soutenue par WECF depuis de nombreuses années - que des tests indépendants puissent être menés préalablement à la mise sur le marché des jouets. A ce jour, ce n’est pas encore le cas, puisque les entreprises les plus grosses s’auto-certifient et que les autres payent directement des laboratoires - qui sont certifiés - pour réaliser des tests. La relation client est donc au cœur des tests de sécurité des jouets : est-ce bien raisonnable ?
Enfin, la capacité de contrôle des autorités est un autre point épineux : le land de Rhénanie-Palatinat et ses 4 millions d’habitants ont ainsi - selon les propres estimations du ministère de l’environnement du land - 0,75 d’équivalent temps plein disponible pour vérifier la sécurité des jouets. Les personnels en charge, outre cette mission de contrôle de la sécurité des produits (bouilloires, gants de protection, jouets, etc.) d’autres missions qui les occupent. En France, les moyens dévolus à la DGCCRF permettront-ils d’assurer les missions supplémentaires de contrôle des perturbateurs endocriniens dans les jouets prévues par la Stratégie nationale Perturbateurs endocriniens ?

Quels jouets sont mis hors jeu par Ökotest ?
Seuls 8 jouets sur 23 testés reçoivent les mentions "très bien" ou "bien". 2 sont jugés "non satisfaisant" et 8 sont même considérés "insuffisant". Pour Ökotest, 2 peluches de 2 marques différentes n’auraient pas dû être commercialisées : l’un prend feu trop vite, même s’il respecte les normes en matière de substances dangereuses limitées/interdites. L’autre a des coutures trop fragiles qui laissent facilement s’échapper le rembourrage, et il ne respecte pas les normes en vigueur sur l’antimoine et les azurants optiques.

Quels sont les 3 motifs principaux qui mettent une peluche out ?

  • fibres/poils jugés dangereux : s’ils respectent les normes en vigueur, Ökotest estime que les poils de certaines peluches sont trop durs ou que les coutures sont trop fragiles.
  • substances préoccupantes : 4 peluches contiennent des composés problématiques. Le premier est un composé de la famille des HAP (hydrocarbure aromatique polycyclique), cancérogènes, qui est présent dans la fumée du tabac ou les gaz d’échappement, et utilisé dans les peluches pour la fabrication de colorants et azurants optiques. Le second est le plomb - neurotoxique et qui peut causer des dommages au système nerveux - rien de moins, présent dans 2 jouets. Chrome, plomb, PVC, TCPP (retardateur de flamme), HAP, composés chlorés et halogénés sont présents dans certaines autres peluches.
  • emballages trop fins : selon la réglementation, les emballages en plastique avec une ouverture d’au moins 38 cm doivent être suffisamment épais (minimum 0,038 mm) pour éviter d’être trop facilement avalés par les enfants et de pénétrer dans leurs voies respiratoires. 5 emballages ne répondent pas aux normes.

Les réactions aux tests du côté des fabricants... et de WECF
La chaine de discount Kik a retiré de la vente le "tigre" incriminé qui ne remplissait pas la norme. La marque a également retiré d’autres peluches du marché, et informé les clients par téléphone. La marque Kallisto, dont un produit trop inflammable était montré du doigt a changé le rembourrage de la peluche, et changé le nom de la peluche concernée. Quant au jouet "plombé", il a été répondu que le fournisseur ne travaillait plus avec la marque.
Interrogée par le magazine, Alexandra Caterbow, coordinatrice produits chimiques chez WECF, décerne un "Carton rouge pour les éléments dangereux", comme elle l’explique : "Nous avons besoin d’un principe d’interdiction des substances comme le plomb, le chrome et le cadmium ainsi que le PVC dans les jouets pour enfants, parce que les données scientifiques démontrant leur dangerosité sont suffisantes. Il n’existe aucune raison pouvant justifier leur usage."

source : Ökotest octobre-novembre 2014

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014