Inspections dans 27 pays de l'UE : des phtalates interdits retrouvés dans des jouets
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Inspections dans 27 pays de l'UE : des phtalates interdits retrouvés dans des jouets
13.02.2018
Inspections dans 27 pays de l'UE: des phtalates interdits retrouvés dans des jouets

crédit photo : ECHA, Agence européenne des produits chimiques

Le 13 février 2018

L’information est parue ce jour : un rapport de l’ECHA (Agence européenne des produits chimiques) fait état de violations de la réglementation REACH, plus précisément de son volet restriction de certaines substances dangereuses dans des articles de consommation. La présence de phtalates interdits dans des jouets est le premier problème signalé, devant du cadmium présent dans des métaux d’apport pour le brasage et des fibres d’amiante dans des produits de seconde main. En 2018, la présence de substances dangereuses dans des jouets n’est toujours pas de l’histoire ancienne.

Les chiffres du rapport

  • 5625 produits testés dans 27 pays
  • 17 substances recherchées, dans 1009 mélanges et 4599 articles
  • 20% des produits inspectés ont été mis sur le marché en ligne
  • 82% des produits sont conformes aux restrictions imposées par REACH
  • le taux moyen de non-conformité est de 18%
  • 39% des produits non conformes n’ont pas d’origine déterminée

Les substances recherchées dans les articles
Le chapitre "Restriction" de REACH fixe des limites maximales (0,01% pour le cadmium dans les métaux de brasage ou 0,1% pour des phtalates reprotoxiques dans des jouets) de présence de substances dangereuses dans des produits ou applications : elles visent à protéger notre santé.
Les substances suivantes, toutes interdites dans des articles ou application en raison de leur dangerosité (cancérogènes, toxiques pour la reproduction, etc.) ont été recherchées :

  • le benzène dans des colles destinées au grand public ou professionnels,
  • des fibres d’amiante dans des articles divers
  • du cadmium et ses composés dans des matériaux plastiques, d’autres articles, des métaux d’apport pour le brasage et des bijoux
  • du nickel et ses composés dans des bijoux et parties métalliques (boutons, fermetures, etc.)
  • du chloroforme dans des colles destinées au grand public ou professionnels,
  • des colorants azoïques dans des articles en cuir et textiles
  • du diphényl ether dans des substances et mélanges
  • du chrome VI (hexavalent) dans des articles en cuir et des ciments
  • du toluène dans des colles et sprays de peintures pour le grand public
  • du trichlorobenzène dans des substances et mélanges
  • des HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) dans des articles pour le grand public
  • des phtalates dans des jouets et articles de puériculture
  • du plomb et composés de plomb dans des jouets

Les produits en tête de la liste des produits non conformes

  • En haut de la liste : les jouets, non conformes pour présence de phtalates (plastifiants interdits, notamment pour des risques de toxicité pour la reproduction). Pour la présence de DEHP, DBP et BBP, plus de 19% des jouets testés sont non-conformes. Pour les phtalates DINP, DIDP et DNOP, plus de 10% des jouets sont non conformes. C’est encore beaucoup trop. Pour l’ECHA, ce taux est très élevé, puisque l’interdiction de ces phtalates est en vigueur depuis de nombreuses années (début ou milieu des années 2000).
  • Juste après, on trouve le cadmium présent dans des métaux d’apport de brasage. Sa présence au-delà de 0,01% est interdite ! 14% des mélanges testés révèlent des taux supérieurs.
  • En troisième position, un toxique connu de longue date : l’amiante ! L’amiante est présent dans 13% des 213 produits testés. Ces produits sont dans leur immense majorité des produits de seconde main qui auraient, selon l’ECHA pu être commercialisés avant l’entrée en vigueur de l’interdiction. Ce taux élevé est cependant inacceptable, au vu de la dangerosité des fibres d’amiante.
  • Le chrome hexavalent, ce toxique au coeur du combat de la célèbre Erin Brokovich, est lui présent dans 13% des articles en cuir testés.
  • Le nickel, allergène par contact, dont la présence est strictement limitée dans des articles en contact direct avec la peau, est retrouvé dans 11% des parties métalliques des vêtements examinés.
  • Des HAP sont présent dans plus de 7% des 382 articles testés.
  • Les bijoux posent problème. 3 métaux (plomb, nickel, cadmium) objets de restriction ont été retrouvés à des taux trop élevés : 6% de non-conformité pour le plomb, presque 8% pour le nickel et 12% pour le cadmium.

Les conclusions de l’ECHA
L’ECHA émet des conclusions sans équivoque : le taux de non conformité à REACH est élevé. L’Agence souligne à juste titre que le contrôle du respect de la réglementation ne peut se faire que grâce à des analyses de produits. En effet, les toxiques ne se détectent pas à "vue d’œil ou de nez" ! Elle met l’accent sur la responsabilité des entreprises et des fabricants tout au long de la chaîne de production : l’information sur la composition chimique des produits doit impérativement remonter la chaîne. Quant aux autorités, elles doivent poursuivre le travail d’inspection indispensable pour assurer le respect de la réglementation.

source : Forum REF-4 Project Report, Harmonised Enforcement Project on Restrictions, Version 1.0, European Chemicals Agency, February 2018.

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014