Huiles minérales et contamination des aliments : quels dangers ?
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Huiles minérales et contamination des aliments : quels dangers ?
23.05.2017
Huiles minérales et contamination des aliments : quels dangers ?

L’Anses a rendu un avis sur la migration des composés d’huiles minérales dans les denrées alimentaires, à partir des emballages en papiers et cartons recyclés.

Huiles minérales : de quoi s’agit-il ?
Les huiles minérales (MOH) sont des mélanges complexes issus du pétrole brut. Elles sont constituées d’hydrocarbures saturés d’huile minérale (MOSH) et hydrocarbures aromatiques d’huile minérale (MOAH). Des travaux du laboratoire cantonal de Zürich (Suisse) ont permis de mettre en lumière la problématique des huiles minérales présentes dans des emballages papier ou carton au contact des denrées alimentaires. Une étude allemande réalisée en 2011 avait permis de mener des tests menés sur 119 aliments secs (ris, pâtes, semoule, biscuits, etc.) emballés dans des papiers ou cartons et stockés à température ambiante pendant 2 à 3 mois. Les huiles minérales migrant dans les aliments sont principalement des huiles MOAH contenant entre 0,5 et 24 mg/kg de MOSH selon les aliments.

Quelles sont les sources d’huiles minérales ?
Les encres d’impressions dites « offset », qui sont directement appliquées sur les emballages alimentaires en papier et carton, sont les principales sources d’huiles minérales. Les colles et adhésifs utilisés pour coller les boîtes en papier et cartons sont également des sources d’huiles minérales. De plus, les matériaux recyclés s’avèrent plus concentrés en huiles minérales que les fibres vierges : les journaux et autres supports imprimés entrant dans cette filière sont également des sources importantes. Les encres utilisées comme additifs dans les matériaux en plastique au contact des aliments sont également sources d’huiles minérales.

Un constat préoccupant, selon l’EFSA
En 2012, l’EFSA a identifié les différentes sources d’hydrocarbures d’huiles minérales dans les aliments avec pour cause principale des papiers recyclés pour les emballages de denrées sèches. L’EFSA considère l’exposition aux MOSH comme préoccupante et l’exposition aux MOAH comme particulièrement préoccupante. L’EFSA a également souligné la nécessité d’établir de nouvelles valeurs toxicologiques de référence pour ces catégories spécifiques d’hydrocarbures d’huile minérale.
La migration des composés des huiles minérales s’effectue durant la totalité du temps où la denrée alimentaire est conservée dans son emballage. Donc plus la denrée reste longtemps dans son emballage, plus les composés auront le temps de migrer en grande quantité dans l’aliment. Ceci peut s’avérer préoccupant et source d’exposition pour la santé. Les huiles minérales MOSH peuvent s’accumuler dans les graisses, les ganglions lymphatiques, la rate et le foie. Les huiles minérales MOH peuvent, selon la présence de certains types de MOAH, être mutagènes.

La réglementation
Il n’existe pas de réglementation européenne concernant les teneurs autorisées en hydrocarbures d’huiles minérales pour les papiers et cartons destinés à entrer en contact avec les aliments.
Pour les matériaux et objets en caoutchouc l’arrêté français du 9 novembre 1994 autorise l’utilisation de certains composés.
Pour les matières plastiques, certaines huiles minérales sont autorisées pour un emploi en tant qu’additif.

L’utilisation de certaines huiles minérales est autorisée dans le domaine alimentaire comme :

  • Agent de démoulage pour la cuisson des produits de la boulangerie industrielle,
  • Agent d’enrobage pour les confiseries (à l’exclusion du chocolat), et certains fruits (papaye, mangue, melon et avocat),
  • Agent anti-poussière, pour éviter la formation de poussières lors du stockage des grains de céréales,
  • Composant des croûtes de fromages.

Les recommandations de l’Anses
L’Anses recommande d’approfondir les recherches sur les emballages des papiers et carton recyclés pour obtenir des analyses statistique robuste.
L’Agence recommande pour limiter l’exposition du consommateur aux MOH, d’agir sur les sources principales d’huiles minérales :

  • Éliminer les MOAH, des procédés de fabrication, qui sont présents dans les encres, la colle, les additifs et auxiliaire technologiques des emballages en papier carton.
  • Examiner la faisabilité de remplacer les huiles minérales des domaines de l’impression (magazines, journaux), première source de papier de recyclage.
  • Identifier, dans la chaîne de recyclage, le moment d’injection de MOH supplémentaire pour réduire la contamination des fibres recyclé.
  • Mettre en place des matériaux barrières pour limiter la migration des MOH dans les aliments.

Source :
Avis de l’ANSES sur la migration des composés d’huiles minérales dans les denrées alimentaires à partir des emballages en papiers et cartons recyclés, 9 mai 2017
Consulter l’avis complet.

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014