HBM4EU : Un projet de biosurveillance pour l'Union européenne
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
HBM4EU : Un projet de biosurveillance pour l'Union européenne
HBM4EU : Un projet de biosurveillance pour l'Union européenne

Les données de biosurveillance humaine sont essentielles pour le développement des politiques de santé. L’initiative HBM4EU : "Biosurveillance humaine pour l’Union européenne" est un programme qui devrait permettre de fournir des données à grande échelle très utiles pour faire des choix en matière de protection de la santé face aux pollutions et contaminations chimiques.

Un projet à dimension euroopéenne
HBM4EU est un effort conjoint des 28 pays de l’UE, de l’Agence européenne de l’Environnement (EEA) et de la Commission européenne. Son objectif est de fournir des données de biosurveillance humaine à l’échelle de l’UE, pour améliorer la sécurité chimique, à travers des politiques prenant mieux en compte les recherches. Il est inédit, puisque ces données sont bien souvent uniquement collectées à l’échelle nationale. Le programme se déroule de 2017 à 2021.

Les objectifs de HBM4EU
Parmi les principaux objectifs du programme on trouve notamment :

  • harmoniser les procédures de biosurveillance humaine des 26 pays participants
  • produire des données scientifiques sur les liens entre exposition à des produits chimiques et impacts sur la santé
  • utiliser les informations sur les voies d’exposition pour mener des politiques ciblées de réduction des expositions

Les partenaires et parties impliquées dans HBM4EU

  • 42 partenaires sont réunis dans le cadre du projet, dont une grande majorité d’organismes publics : agences d’évaluation, instituts de santé publique, départements santé de ministères, universités. Parmi eux on peut noter la présence de l’UBA (Umweltbundesamt) - Agence fédérale de protection de l’Environnement (Allemagne), qui coordonne le projet. L’Islande, la Norvège et Israël sont associés au projet. La Suisse est associée à certains aspects du projet. Les partenaires regroupent l’Institut Flamand de la recherche technologique (Belgique), l’Université technique du Danemark, l’Institut de santé publique de Croatie, l’Université d’Athènes, l’Institut de la Santé du Luxembourg, l’Institut National de santé publique et de l’environnement (RiVM) des Pays-Bas, etc.
  • Pour la France, c’est l’Inserm (Institut National de la Santé et la Recherche Médicale) qui est partenaire du projet. Mais le national hub (groupe d’acteurs associé au niveau national) regroupe d’autres organismes nationaux : le CEA, le CNRS, l’Anses, l’Ineris, l’INRA, l’Agence Santé Publique France et l’Inrs.
  • Des acteurs sont associés au projet, à l’image d’ONG : WECF, HEAL, Chem Trust, ETUC... invitées à contribuer et disséminer les résultats.

Les substances et produits prioritaires pour le programme
Pour 2017 et 2018, la liste de substances suivantes est identifiée :

  • phthalates et Hexamoll® DINCH
  • bisphénols
  • composés perfluorés et polyfluorés
  • retardateurs de flammes,
  • cadmium et chrome VI (métaux)
  • HAP (hydrocarbures aromatiques polycyliques)
  • famille de l’aniline,
  • mélanges de substances chimiques
  • substances émergentes

En savoir plus : le site de HBM4EU (en anglais)

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

En savoir plus
02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014