France : les priorités de rentrée du Ministère de l'Ecologie : n° 2 - Santé-Environnement
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
France : les priorités de rentrée du Ministère de l'Ecologie : n° 2 - Santé-Environnement
13.09.2016
France: les priorités de rentrée du Ministère de l'Ecologie : n° 2 - Santé-Environnement

Les mesures prioritaires présentées par le ministère de l’écologie en matière de santé-environnement concernent les thèmes de la qualité de l’air, des pesticides, des transports propres, et des perturbateurs endocriniens. Des sujets qui demandent de la constance, tant leur traitement ne peut se faire que sur le long terme. Toutes ces thématiques ont un impact important en matière de santé publique.

Pesticides : quoi de nouveau sur ce dossier qui empoisonne le pays ?
Les pesticides sont un dossier qui empoisonne littéralement la France. Le 2ème PNSE (Plan National Santé Environnement) les avait justement identifiés comme "risques à fort impact sur la santé". Il est prévu ce qui suit :

  • interdiction de l’usage des phytosanitaires (pesticides, insecticides, fongicides....) dans les espaces publics au 1er janvier 2017 : Des communes ont déjà anticipé, en devenant des "Terres saines". Attention à a confusion : si les collectivités "0 pesticide" existent, les espaces verts privatifs des villes et communes sont eux toujours contaminés par ces produits, que les sociétés en charge de l’entretien n’ont pas banni !! L’expression "ville sans pesticides" est donc un peu exagérée, d’autant que l’air contaminé d’une zone ne connaît pas la frontière des espaces publics. Différentes mesures d’accompagnement son prévues pour encourager la transition.
  • interdiction de la vente en livre accès aux particuliers au 1er janvier 2017 : Attention, c’est la vente en libre accès, et non pas la vente qui est interdite. Il est donc prévu que vous ne pourrez plus acheter votre pesticide préféré sans vous adresser à un vendeur ou un conseiller. Bonne nouvelle : la fédération des jardineries anticipe la mesure dès novembre 2016. Des jardineries et enseignes collectent également pesticides et biocides : à l’image de Botanic, Carrefour et Gamm vert.

Perturbateurs endocriniens : bilan et poursuite des mesures

  • La première Stratégie nationale sur le sujet a été adoptée et est en cours de mise en oeuvre. Parmi les mesures contenus dans la 1ère stratégie notons pèle-mêle : la proposition d’inscrire le Bisphénol A comme substance extrêmement préoccupante selon REACH, l’évaluation de 5 substances PE/an par l’ANSES et 3 substances PE/an par l’ANSM, la contribution de la France aux travaux de définition des perturbateurs endocriniens, etc.
  • Outre son bilan, il est prévu d’ engager une révision, pour entériner la poursuite d’engagements.
    Pour WECF, ce dossier est particulièrement important, et le volontarisme du ministère de l’écologie, associé lors des récentes discussions au niveau européen, au ministère de la santé, sont essentiels, car les PE sont un enjeu majeur pour la santé des générations présentes et futures.

Transports propres : à développer
Les émissions liées au transport sont génératrices de pollutions importantes qui ont un impact très fort sur la santé publique. Diesel, particules fines, dioxyde d’azote, la liste des polluants générés par le trafic routier est longue. Il est notamment prévu plusieurs mesures dans ce cadre :

  • soutien à l’achat de véhicules électriques : rien de nouveau, une prime est octroyée pour l’achat.
  • mieux gérer les pics de pollution : avec le changement climatique, et la hausse des températures, les pics de pollution ne peuvent que se multiplier. Notons que les "pics" ne masquent pas la pollution quotidienne qui crée sur certaines villes (l’exemple de la ville de Grenoble, chapeautée d’un véritable nuage de pollution lorsqu’on l’observe en altitude). Une série de mesures est prévue sur le déclenchement des mesures d’urgence, la consultation des élus locaux, et l’élargissement des mesures aux pics d’ozone - jusqu’ici le dispositif ne couvrait "que" les particules fines et le dioxyde d’azote.
  • délivrance de certificats de qualité de l’air, permettant de bénéficier d’avantages mis en place par des collectivités locales ou de circuler sur des zones à circulation restreinte.
  • soutien à l’usage du vélo : une indemnité kilométrique vélo est créée à partir du 1er septembre au ministère de l’environnement, et dans les établissements en dépendant.
  • Des Assises de la mobilité seront organisées le 12 octobre prochain.

Qualité de l’air : Une journée, des Assises et des mesures

  • Les Assises de la Qualité de l’air sont prévues pour les 22 et 23 septembre, elles réuniront des acteurs tels que l’ADEME, des collectivités, ministères, experts engagés pour mieux connaître et réduire les émissions de polluants dans l’air. La Journée nationale de la qualité de l’air se tiendra le 21 septembre. Un site internet lui est dédié : http://www.developpement-durable.go....
  • Une mesure spécifique concerne la réduction des émissions agricoles d’ammoniac - des émissions liées aux pratiques d’élevage de porcs et volailles. Un fonds de 10 millions d’euros permettra de prendre des mesures pour (enfin !) s’attaquer à ce dossier qui a des conséquences sur la qualité des eaux - y compris les eaux souterraines. L’action est concertée avec le ministère de l’agriculture.

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014