Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Etude Interphone: les conclusions attendues avec tant d’impatience sont des plus décevantes pour toutes les parties

Lancée en 1999 par le CIRC ( Centre International de Recherche sur le Cancer), Interphone est une grande étude internationale qui a mobilisé 13 pays et 19 millions d’euros, pour étudier sur 14000 personnes l’impact sanitaire de l’utilisation des téléphones portables. Les résultats attendus depuis 2003 ont tardé à cause de l’absence de consensus pour la conclusion entre les différentes équipes de chercheurs sur les conclusions, en particulier pour le risque de cancer cérébral.

Pour les opérateurs, malgré les effets d’annonce rassurants d’un risque non avéré, un bémol est mis, évident pour ceux qui liront jusqu’au bout les articles de presse (articles en Pdf ci-joint), ou encore mieux le rapport lui même (communiqué de presse et liens disponibles sur le site du CIRC : http://www.iarc.fr/fr/media-centre/pr/2010/pdfs/pr200_F.pdf ).

En effet, un usage important et prolongé du téléphone portable est montré du doigt. La force de conclusion du rapport d’expertise est limitée par de nombreux biais et erreurs et comme le signale le Dr Elisabeth Cardis, coordinatrice de l’étude : « Les résultats sont préoccupants dans la mesure où la majorité des sujets de l’étude étaient de faibles utilisateurs comparés aux utilisateurs d’aujourd’hui, en particulier quand on pense à l’utilisation des jeunes.[…> L’utilisation durable et intensive du portable accroît très significativement les risques de gliome et dans une moindre mesure de méningiome. »

Décevantes au bout de tant d’années, après tant d’atermoiements et d’argent dépensé, les recommandations du groupe d’experts se résument à conseiller d’utiliser le moins possible le portable : des recommandations identiques à celles formulées par les associations qui travaillent sur ce dossier depuis longtemps et à celles de l’Afsset (rapport d’octobre 2009). Paradoxe extrême dans notre société actuelle où l’on se félicite d’avoir 61,5 millions d’abonnements attribués aux 62,1 millions de français (chiffres de mars 2010, ACERP), un nouvel indicatif 07 va devoir remplacer le 06 légendaire pour satisfaire la demande.

L’anticipation sur les effets sanitaires des innovations technologiques n’est pas le fort de notre société de surconsommation. Après la téléphonie mobile, qu’en sera t-il des effets des nanoparticules, nouvelle technologie mise sur le marché sans évaluation d’impact préalable, tout comme la téléphonie sans fil.
Malgré les alertes inlassablement envoyées aux instances de décision, on préfère attendre des années pour agir rationnellement. Il est pourtant bien évident maintenant que les consensus scientifiques ne suffisent plus pour faire prendre de bonnes décisions de prévention sanitaire environnementale.

Il est nécessaire d’innover en la matière par un changement de paradigme. L’environnement doit être considéré globalement car il est fait d’un cocktail d’éléments physicochimiques en interconnexion les uns avec les autres. Reprendre le bon sens commun comme indicateur me semble aujourd’hui des plus urgents. Ces études de cohortes rétrospectives longues et coûteuses ne parviendront pas à nous délivrer des résultats exploitables pour tout à chacun.

De plus, nous ne pouvons plus face aux maladies environnementales aux hypersensibilités, aux troubles chroniques grandissants et nous satisfaire d’attendre des conclusions scientifiques aléatoires et accepter un déploiement massif d’innovations technologiques insuffisamment testées en amont pour uniquement assurer la croissance économique du pays.

Madeleine Madoré, membre du Comité d’experts Nesting

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

En savoir plus
02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014