Etats-Unis : le Collège des gynécologues et obstétriciens monte au créneau sur les expositions à des toxiques en période périnatale
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Etats-Unis : le Collège des gynécologues et obstétriciens monte au créneau sur les expositions à des toxiques en période périnatale
06.10.2013
Etats-Unis: le Collège des gynécologues et obstétriciens monte au créneau sur les expositions à des toxiques en période périnatale
A quand le tour de la France?

Aux Etats-Unis, le Collège américain des Obstétriciens et Gynécologues par la voix de son Comité dédié aux soins aux femmes en situation d’exclusion et le Comité de la Société Américaine de Pratique de la Médecine reproductive, ainsi que le Programme pour la Santé reproductive et l’Environnement de l’Université de Californie de San Francisco (UCSF) ont rendu récemment un avis sur l’exposition aux agents environnementaux toxiques, en particulier pendant la période prénatale. Cet avis reflète les données cliniques et scientifiques émergentes sur le sujet.
WECF vous propose une traduction du résumé de l’article :

La réduction des expositions aux agents environnementaux toxiques est un domaine d’intervention crucial pour les obstétriciens, les gynécologues et les autres professionnels de la santé reproductive.
L’exposition du patient à des substances chimiques toxiques et d’autres facteurs de stress est ubiquitaire, et l’exposition au cours de la période de préconception et prénatale à des agents environnementaux toxiques peut avoir un effet durable et profond sur la santé reproductive tout au long de la vie. Des données montrent que l’exposition prénatale à certaines substances chimiques augmente le risque de cancer de l’enfant ; l’exposition d’un homme adulte à des pesticides est mise en cause dans les baisses de la qualité du sperme, la stérilité et le cancer de la prostate ; et l’exposition postnatale à certains pesticides peut interférer avec tous les stades de développement de la fonction reproductive chez les femmes adultes, y compris la puberté, les menstruations et l’ovulation, la fertilité, la fécondité et la ménopause.
De nombreux facteurs environnementaux néfastes pour la santé reproductive affectent de manière disproportionnée les populations vulnérables et en situation d’exclusion, laissant certaines populations, dont les femmes en situation d’exclusion, plus vulnérables aux effets néfastes sur la santé reproductive que le reste de la population.

Les preuves des liens entre exposition à des agents environnementaux toxiques et des effets néfastes sur la santé reproductive et les développement sont suffisamment solides, et le Collège Américain des Obstétriciens et des gynécologues ainsi que la Société américaine de Médecine reproductive s’associent à des scientifiques de premier plan et d’autres praticiens cliniques pour appeler à une action rapide pour identifier et réduire les expositions aux agents environnementaux toxiques tout en prenant en charge les conséquences de cette exposition.

(traduction libre WECF)

source : American Congress of Obstetricians and Gynecologists,October 2013

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014