Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
13.10.2009
Du Bisphénol A dans les tétines pour bébé - tests réalisés en Allemagne pour le BUND (Alliance pour l’Environnement et la Nature – Allemagne)

Sur 10 tétines testées par un laboratoire allemand, toutes contenaient du Bisphénol A. Substance soupçonnée de contribuer à la stérilité, les troubles du développement cérébral et le cancer du sein.

Les jeunes enfants sont plus sensibles
Le Professeur Ibrahim Chahoud, toxicologue à la Clinique universitaire Charité de Berlin, explique que les nourrissons et les jeunes enfants réagissent particulièrement aux perturbateurs hormonaux comme le Bisphénol A, et souligne le rôle primordial joué par les hormones dans le développement des organes et donc le risque de voir les perturbateurs hormonaux modifier cet équilibre fragile.

Sur les tétines, ce sont les collerettes (le support de la tétine) qui sont pratiquement toutes en polycarbonate, plastique contenant du Bisphénol A. Les tests ont révélé des taux compris entre 200 et 2300 mg par kg.
4 tétines en latex (Babysmile, Dentistar, Babylove et NUK) et une en silicone (AVENT) contenaient entre 80 et 400 mg de Bisphénol A par kg. Il semble que le Bisphénol A contenu dans le support migre vers la tétine elle-même. Le Bisphénol A est en effet très mobile, et il n’est pas exclu que le Bisphénol A soit déjà présent dans la partie de la tétine qui est mise à la bouche. Les tétines en silicone contenaient en moyenne moins de Bisphénol A que celles en latex.

Explications des fabricants BUND a ensuite demandé aux fabricants de répondre à un questionnaire écrit pour savoir de quelle manière le Bisphénol A entrait dans le processus de fabrication des tétines. Plusieurs fabricants ont assuré l’absence de Bisphénol A dans la partie de la tétine qui est mise à la bouche, d’autres ont admis que les collerettes sont bien en polycarbonate, et contiennent donc du Bisphénol A.

BUND demande l’interdiction des perturbateurs hormonaux dans les produits pour bébé Patricia Cameron, membre de BUND, s’est déclarée choquée par les résultats, et demande des explications aux fabricants sur la présence de la substance chimique dans les tétines. BUND demande aux fabricants de renoncer à utiliser du polycarbonate dans les collerettes de tétines : « On sait que les enfants mettent tout à bouche, y compris toute la tétine. D’ailleurs la collerette est en contact constant avec la bouche de l’enfant. On ne devrait pas trouver de perturbateurs hormonaux dans des applications aussi sensibles. Nous attendons des fabricants qu’ils changent leur processus de fabrication et renoncent à utiliser du Bisphénol A à l’avenir ».

BUND sollicite aussi les pouvoirs publics, en demandant l’interdiction du Bisphénol A et d’autres perturbateurs hormonaux non seulement dans les tétines et les biberons, mais aussi dans tous les articles pour nourrissons et les produits qui entrent en contact avec la nourriture.
source : BUND

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014