Composés perfluorés et huiles minérales dans nos emballages ?
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Composés perfluorés et huiles minérales dans nos emballages ?
22.04.2016
Composés perfluorés et huiles minérales dans nos emballages ?

Crédit photo : Danish Consumer Council

De plus en plus d’études mettent en évidence la présence de substances toxiques dans les emballages et contenants alimentaires, ces substances ont la particularité de pouvoir migrer du contenant vers les aliments. En France et en Europe, la règlementation en matière d’emballages peine à se renforcer malgré quelques avancées : depuis le 1er janvier 2015 en France, le bisphénol A (BPA) est interdit dans tout contenant destiné à entrer en contact direct avec des denrées alimentaires.
Le Danish Consummer Council THINK Chemicals (au Danemark) a pour objectif d’aider les consommateurs à éviter les produits chimiques dangereux pour la santé. Le mois dernier, il a testé 16 emballages de produits alimentaires en carton ou papier, afin de mettre en évidence la présence de substances perfluorées et d’huiles minérales.

  • Quels risques liés à ces substances ?

Les composés perfluorés sont des substances chimiques utilisés comme antiadhésifs, imperméabilisants ou protecteurs dans une multitude d’objets du quotidien et sont particulièrement résistants à la dégradation. On les retrouve nombreux dans l’environnement et la plupart des organismes vivants. Le PFOA et le PFOS ont particulièrement été étudiés car ils constituent les produits de dégradation ultime des composés perfluorés les plus utilisés.
Ces substances sont suspectées d’être des perturbateurs endocriniens : en 2015, l’Université Southern Denmark a montré que chez les femmes, la présence de substances fluorées dans le sang pouvait augmenter le risque de fausse couche par 16.

Les huiles minérales sont issues d’hydrocarbures. Elles peuvent être utilisées de la mécanique aux cosmétiques… et on en trouve également dans les emballages alimentaires –issues des cartons et papiers recyclés ou encore des mécanismes d’impression et de fabrication.
Ces substances sont également suspectées d’être des perturbateurs endocriniens.

En 2015, l’ONG Foodwatch a lancé la pétition« Pas d’huiles minérales dangereuses dans nos aliments ! » destinée à M. Andriukaitis, Commissaire européen à la Santé et à la sécurité alimentaire. Cet appel demande aux responsables politiques une législation stricte dans l’UE, qui limite la quantité d’huiles minérales présentes dans nos aliments et impose l’utilisation de barrières adéquates pour tous les emballages en papier et carton.

  • Ce que nous montre l’étude

Sur les 16 emballages testés, 4 sont largement au-dessus du seuil conseillé en composés perfluorés. Le Danish Consummer Council THINK Chemicals souligne qu’en se basant sur son étude, il ne peut pas dire si les substances fluorées ont oui ou non migré de l’emballage vers la nourriture. Cependant, des études antérieures ont déjà montré que les substances fluorées peuvent migrer vers la nourriture. La solution la plus saine serait donc de ne pas en trouver du tout dans les emballages !
Les tests ont également montré que tous les emballages testés contiennent des huiles minérales. Dans plusieurs produits, la quantité est sous le seuil conseillé par l’Allemagne pour les papiers et cartons en contact direct. Cependant, d’autres produits avaient une quantité largement supérieure à ce seuil.

  • Quels engagements de la part des fabricants ?

Bien que le dépassement du seuil conseillé ne soit pas contre la loi, le Danish Consummer Council espère une réaction de la part des fabricants suite la publication de ces résultats. Un certain nombre d’entre eux ont répondu à cette étude et assuré réduire la quantité de composés perfluorés dans les emballages. D’autres ont même déclaré être en train de changer d’emballages auprès de leurs fournisseurs… affaire à suivre.

Il convient donc de souligner l’importance qui doit être accordée à la composition des emballages, et la nécessité de mettre en place une législation rigoureuse et harmonisée. La présence d’huiles minérales ou de composés fluorés dans les emballages est potentiellement dangereuse puisque ces substances peuvent migrer du contenant vers le contenu, et ce n’est pas une question de quantité... mélangées, certaines substances chimiques peuvent voir leur toxicité considérablement exacerbée, c’est "l’effet cocktail".

source : http://kemi.taenk.dk/bliv-groennere...

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014