Articles en plastique des 0-3 ans : l'Anses se veut rassurante, mais il faut rester prudent
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
Articles en plastique des 0-3 ans : l'Anses se veut rassurante, mais il faut rester prudent
Articles en plastique des 0-3 ans: l'Anses se veut rassurante, mais il faut rester prudent

Pour WECF, la sécurité des tout petits, notamment à travers leurs jouets et les objets du quotidien qui les environnent est primordiale : l’enfant, plus fragile que l’adulte, ne doit pas être exposé à des substances chimiques dangereuses qui vont nuire à sa santé à court, moyen ou long terme.
Après l’alimentation il y a quelques jours, l’Anses vient de rendre ce 4 octobre un rapport portant sur 5 substances chimiques présentes dans les jouets et équipements en plastique des moins de 3 ans. L’Agence se veut rassurante, mais il faut rester prudent, car pour plusieurs des substances examinées, les données semblent insuffisantes.

Le cadre de l’étude
Pourquoi les enfants ? L’ Anses s’est auto-saisie de cette question, pour plusieurs raisons, dont celle de l’impact des expositions à des substances toxiques des enfants en bas âge. En effet, si on considère le rapport entre l’exposition et le poids corporel, on sait que l’enfant est plus exposé que l’adulte.
Pourquoi les articles en plastique ? Il est rappelé également que les jouets en plastique sont les la catégorie de jouets les plus vendus en France, et que le plastique est, avant les tissus, le matériau le plus couramment mis à la bouche par les 0-3 ans. Le rapport rappelle par exemple les différents types de plastique utilisés pour les produits pour enfants : polyéthylène, polyesters (PES), polychlorure de vinyle (PVC), polypropylène (PP), polyuréthane (PU), polycarbonate (PC), poly acrylonitrile butadiène styrène (ABS), polyacétate de vinyle (EVA) et enfin époxydes (EP). Le marché du jouet progresse de 3 à 6% par an en Europe, malgré une baisse dans les pays du Sud. L’Anses s’est focalisée sur les jouets premier âge, les poupées et jeux de construction, les plus populaires. Sont notamment utilisés dans les jouets en plastique, des phtalates et substituts, des retardateurs de flamme (par ex., PeBDE, OBDE, DeBDE, TBBPA, HBCDE, TECP), des paraffines chlorées à chaînes courtes (SCCP), des HAP, du BPA et des métaux.
Pourquoi les 0-3 ans ? Le travail de l’Anses s’inscrit dans le cadre du PNSE (Plan national Santé Environnement) n° 2 (clôturé en 2015), qui prévoit de réduire l’exposition des enfants et aux substances les plus dangereuses, et d’améliorer la prise en compte de la susceptibilité particulière des enfants dans l’expertise des risques.
L’Anses a mené plusieurs auditions dans ce cadre, dont celles de fabricants, distributeurs, organisations de protection du consommateur et ONG dont WECF France.

Les résultats de l’étude
Résultats des prélèvements réalisés sur 31 articles :

  • 21 jouets (dont 16 issus de moyenne surface, 2 achetés sur internet, 2 sur des marchés locaux et 1 en grande surface)
  • 10 articles proches de l’environnement de l’enfant (bavoirs, anneaux de dentition, sucettes dont 9 achetés en moyenne surface, et 1 en grande surface.
  • 16 jouets sur les 21 étaient en PVC, tandis que 6 articles sur 10 étaient en polyéthylène. 2 phtalates interdits ont été retrouvés dans 4 jouets.
    Conclusions sur les 5 substituts de phtalates évaluées :
  • ATBC  : il n’est pas encore possible de conclure sur le caractère perturbateur endocrinien ;
  • DINCH : il pourrait avoir une activité endocrinienne. Chez le rat il a des effets sur la thyroïde ;
  • TXIB : irritant sensoriel, il a des effets sur le foie et les reins. Chez le rat, on note des effets sur la reproduction et le développement
  • DEHTP : chez l’animal, on note des effets sur le poids corporel, le poids du foie, des effets oculaires, et une toxicité par voie orale
  • DOIP : absence de données.

Les conclusions et recommandations de l’Anses

  • Pour 4 composés (ATBC, DINCH, DEHTP, TXIB) au vu des connaissances actuellement disponibles, il n’y a pas de mise en évidence de risques sanitaires pour les enfants de moins de 3 ans ;
  • Pour le DOIP, le manque de données disponibles est problématique, et l’Agence recommande de ne pas l’utiliser dans les jouets et équipements en matière plastique, sans avoir au préalable acquis des connaissances sur sa toxicité ;
  • Pour le TBC et le DEP, deux substances retrouvées suite à une migration dans un stimulant de salive, une évaluation des risques est recommandée,
    -* L’Agence note un besoin d’améliorer l’accès à des informations fiables en français sur les rappels de produits de consommation sur un site institutionnel - en attendant, le guide jouets WECF et le site Nesting peuvent vous aider !
  • Elle préconise de réaliser des tests de migration dans un stimulant de salive avant de mettre sur le marché les jouets destinés aux enfants de moins de 3 ans, et de réaliser des essais sur des jouets usés, anciens, pour mieux connaître l’évolution des migrations avec le temps ;
  • ne pas mettre sur le marché de produits contenant des substances pour lesquelles on ne dispose pas de connaissances sur la toxicité et l’impact sur l’environnement,
  • Enfin, elle recommande de réaliser des études sur d’autres voies d’exposition (hormis la voie salivaire et la mise en bouche) aux mêmes substances, et également des études sur une exposition agrégée (objet, air, poussière, alimentation, etc.).

L’avis de WECF
Pour WECF, ces données font progresser vers une meilleure connaissance de la composition des jouets et produits de puériculture destinés aux 0-3 ans. Il faut cependant rester prudents, quand on constate l’absence de données, ou lorsque des données chez l’animal montrent certains effets, ce qui pour nous incite à la plus grande prudence. Nous continuons de recommander aux parents des jouets portant des labels indépendants, afin de s’éloigner des jouets en plastique qui restent contaminés par des impuretés et peuvent être mis à la bouche par les plus petits. Nous pensons qu’il faut considérer l’exposition globale de l’enfant, à travers les jouets et également son environnement quotidien.

pour en savoir plus :
Les conclusions de l’Anses
Le rapport complet de l’Anses

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

En savoir plus
02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014