4 septembre : le Ministère de l'écologie annonce ses priorités de rentrée
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
4 septembre : le Ministère de l'écologie annonce ses priorités de rentrée
05.09.2014
4 septembre: le Ministère de l'écologie annonce ses priorités de rentrée

Ce 4 septembre, la ministre de l’écologie Ségolène Royal a tenu une conférence de presse de rentrée pour annoncer les priorités des mois à venir : croissance verte et grands chantiers de l’automne. WECF décrypte pour vous quelques-unes de ces priorités, en se basant sur le dossier de presse du ministère, et vous livre son témoignage sur certains aspects du train de mesures annoncées.

Le terme de croissance verte reste problématique dans une période où force est de constater que la croissance est un indicateur qui appartient au passé, et surtout qui se base sur l’idée du "toujours plus" ; Le terme rappelle celui de "Santé pour la croissance", titre de la Stratégie de santé de l’Union européenne. Mais essayons de voir ce qui se cache derrière :

  • crédit d’impôt pour la transition énergétique : la conditionnalité et le montant des aides évolue pour atteindre 30% de remboursement du montant des travaux pour le propriétaires occupants ou locataires dès la première opération avec un plafond de 8000 euros pour 1 personne seule et 16 000 euros pour un couple, si les travaux sont réalisés par un professionnel qualifié. Eco-prêt à taux zéro, rénovation des bâtiments publics et incitation à l’activité dans le bâtiment sont également au programme. Ces mesures ne peuvent qu’être bénéfiques, mais l’investissement demandé en tout état de cause à des "ménages" qui n’en auraient pas les moyens reste un problème délicat ; Quand il ne se complique pas par des décisions devant être prises de manière collective comme pour les copropriétés - que ceux qui ont participé à des AG de copropriétaires en essayant d’aborder les économies d’énergie lèvent la main !
  • compteurs "intelligents" pour 6 milliards d’euros...ou plus ? : mesurer dans un premier temps pour ensuite réduire la consommation, tel est le pari fait par les compteurs Linky et maintenant Gazpar. Ce train de mesures est plus critiquable : outre un flicage de la consommation, il implique un suivi en ligne et est présenté comme "neutre pour la facture du consommateur". Ces compteurs ne règlent en rien les éventuelles pertes d’énergie sur les réseaux électriques et de gaz non visibles sur le lieu de consommation - là encore, les opérateurs et fournisseurs vont bénéficier d’informations sur les profils des consommateurs, sans que des garanties existent sur la réponse qu’ils apporteraient à leurs demandes. Par ailleurs, en Allemagne comme au Québec, des réserves très fortes existent sur la généralisation de ces compteurs. Que ceux qui n’ont jamais contacté leur opérateur de gaz pour des consommations anormalement élevées pour s’entendre répondre "parfois des clients ne se rendent pas compte que leur consommation a doublé" lèvent la main !
  • 20 collectivités "0 gaspillage, 0 déchet" : 84 collectivités sont déjà candidates pour ce projet de lutte contre le gaspillage alimentaire, tri sélectif, développement des cycles courts, réduction des volumes enfouis et incinérés.
  • 200 territoires à énergie positive : un projet financé par l’ADEME et qui financera par exemple l’animation locale et l’ingénierie de projet. Nous voulons croire que des liens seront faits avec les politiques de l’emploi, car à ce jour ce projet associe le ministère du logement mais non pas celui de l’emploi : à quand l’encouragement d’emplois localisés à proximité de lieux de vie, premier facteur de réduction par exemple des déplacements liés aux mobilités du travail ?
  • Conférence environnementale  : 3 enjeux seront au programme : transports et mobilité durable - la réduction des besoins de transport à la source sera t-elle présente ? - lutte contre le changement climatique et santé environnementale. Une réunion est prévue sur la santé environnementale mi-novembre, et la feuille de route environnement-santé est annoncée pour la fin de l’année, tout comme la conclusion de la conférence environnementale, en décembre.
  • Zoom sur la santé environnementale : S’il est bien un sujet qui est au coeur des actions de WECF, c’est la santé environnementale. Alors où en est-on ? Concernant la Stratégie Nationale Perturbateurs endocriniens, le groupe de travail a terminé ses travaux - restent maintenant à passer à la phase opérationnelle avec par exemple le choix des substances prioritaires "perturbateurs endocriniens" pour le travail de l’ANSES ou encore la participation de la France à l’étude d’impact promise par la Commission européenne, bien que très vivement critiquée par la coalition d’ONG EDC-Free Europe - voir la position de WECF sur la feuille de route de la Commission. Concernant Programme National Santé Environnement 3, les groupes ont terminé leurs travaux également, reste donc à attendre le lancement d’une consultation publique très prochainement - à ce jour nous ne pouvons vous donner de date. WECF finalise en ce moment sa position pour vous aider à mieux comprendre les enjeux de ce plan et nos demandes les plus fortes.

Plus d’informations sur le site du Ministère de l’Ecologie.

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014