1,7 million d'enfants victimes de la pollution environnementale, selon l'OMS
Nesting, Protégez votre enfant en créant un intérieur sain Un programme WECF Nesting
1,7 million d'enfants victimes de la pollution environnementale, selon l'OMS
06.03.2017
1,7 million d'enfants victimes de la pollution environnementale, selon l'OMS

L’Organisation Mondiale de la Santé publie aujourd’hui deux rapports : un Atlas de l’environnement et de la santé des enfants intitulé Inheriting from a sustainable world et un rapport intitulé Don’t pollute my future ! The impact of the environment on children’s health. Selon l’OMS, la pollution de l’environnement cause la mort de 1,7 millions d’enfants de moins de 5 ans tous les ans dans le monde, ce qui représente un quart des décès pour cette tranche d’âge. L’OMS pointe du doigt différents facteurs environnementaux, tels que : la pollution de l’air (intérieur et extérieur), les produits chimiques, le manque d’accès à l’eau et l’ assainissement.

Les enfants, premières victimes de la pollution environnementale
Comme le souligne le Dr Margaret Chan, directrice de l’OMS : "Un environnement pollué est mortel, en particulier pour les jeunes enfants". Elle ajoute que : "Leurs organes et leur système immunitaire en développement, leurs corps et leurs voies respiratoires plus petites, les rendent particulièrement vulnérables à un air et une eau polluée." Les deux rapports soulignent que les enfants sont exposés à des agents polluants dès la période prénatale, et que l’exposition se poursuit lors de la petite enfance et après. En octobre 2015, la Fédération Internationale des Gynécologues-Obstétriciens (FIGO) avait lancé un appel pour mettre fin aux pollutions chimiques qui affectent la santé reproductive, ciblant notamment les expositions au cours de la grossesse.

Les principales causes de décès des enfants de moins de 5 ans
Chez les enfants de moins de 5 ans, les principales causes de décès seraient selon l’OMS :

  • les infections respiratoires liées à la pollution de l’air intérieur et extérieur et au tabagisme passif,
  • les diarrhées liées au manque d’assainissement, d’hygiène et d’eau potable
  • les décès peu après la naissance liées à une naissance prématurée, un manque d’hygiène et d’assainissement dans les installations de santé,
  • la malaria, qui pourrait être prévenue par la réduction des sites de reproduction des moustiques
  • les décès liés à des accidents tels que les empoisonnements, chutes ou noyades.

L’exposition à des produits chimiques dangereux mise en cause
L’OMS insiste sur les bénéfices importants pour la santé qui résulteraient d’une réduction de ces risques environnementaux. Parmi les risques identifiés notamment :

  • Les déchets électroniques et électriques, qui ne sont pas recyclés de manière adéquate, exposent les enfants à des toxiques qui peuvent engendrer baisses de QI, déficits de l’attention, troubles pulmonaires et cancers. On estime que ce type de déchets augmentera de 19% entre 2014 et 2018, pour atteindre 50 millions de tonnes.
  • Les troubles respiratoires liés à l’élévation des températures, les niveaux de dioxyde de carbone favorisent les pollens et l’asthme chez les enfants. 11 à 14% des enfants âgés de 5 ans et plus souffrent d’asthme, causé à 44% est lié à des facteurs environnementaux.
  • Les produits chimiques tels que le plomb dans les peintures, les pesticides, les polluants organiques persistants, les perturbateurs endocriniens sont également cités comme sources d’exposition.

Des recommandations pour un environnement plus sain
L’OMS émet des recommandations pour l’ensemble des acteurs concernés, allant des pouvoirs publics aux secteurs industriel, agricole et de la santé. On peut notamment noter :

  • le secteur de la santé est encouragé à éduquer sur les effets de l’environnement sur la santé et la prévention,
  • le secteur industriel est invité à gérer ses déchets toxiques et à réduire l’usage des produits chimiques dangereux
  • le secteur agricole est invité à réduire l’usage des pesticides dangereux et le travail des enfants
  • en matière d’urbanisme, la création de plus d’espaces verts, d’espaces piétons et pour vélos est encouragée.

En savoir plus :
communiqué de l’OMS (en français) :
http://www.who.int/mediacentre/news...

Vous avez aimé cet article ?
Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

02. Public professionnel Vous êtes un/e professionnel/le de santé ou de la petite enfance, gagnez du temps avec un concentré d’informations ! >>
04. Forum animateur Nesting Le forum animateur Nesting est l’outil dédié au animateurs et animatrices Nesting ! >>
03. Aller plus loin avec MA maison MA santé MA maison MA santé, c’est un programme d’ateliers-rencontres proposés par WECF France. On y parle des polluants de la maison et de leurs impacts sur la santé, pour (...) >>
Plan du site
 
 
 
 
Mentions légales & Crédits | Contacts | Flux RSS | Copyright 2009-2014